WELLINGWORDS

Welcome to welling words, a place of litterary delight

Tu n’as pas O Temps, suspendu ton vol
Et Lamartine est mort.
Vorace insatiable tu nous engloutis
Une à un
Et toujours tu te joues
De la beauté éphémère
De notre corps que,
Jouisseur, tu détruis
Et chaque jour
Tu nous rapproches de la terre
Où tu nous enfouiras.

 Bientôt O Temps, je te laisserai
à tes jeux perfides.
Je garderai toutes mes rides,
Je laisserai blanchir mes cheveux,
Vestiges de joies et de douleur.
Tranquille
Je cheminerai à la rencontre de
Ma mort.

 O Temps, ne suspend pas ton vol,
Bientôt tu ne m’intéresseras plus.


Hafsa Bekri-Lamrani

Casablanca, le 30 Juin 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *